La cascade de la Pissoire… et la pluie

Le 29 janvier 2021, au réveil de cette journée, la pluie était encore au rendez-vous, tout comme la veille au lac des Corbeaux. A Cornimont, notre base pour ce séjour où nous avions louer un appartement, toute la neige était fondue, il ne restait plus de trace, la pluie battait à flot.
Décidément, à part le premier jour, ce voyage était placé sous le signe de la pluie.


Malgré tout, la pluie ne nous arrêterait pas. Le programme pour cette nouvelle journée était de se rendre à Vagney puis prendre une route sinueuse et se diriger à un début de randonnée qui nous mènera à la Cascade de la Pissoire.
Sur le chemin, comme la veille, nous espérions avoir de la neige. Comme vous pouvez le voir sur la photo précédente, la neige était bien là et la pluie a cessé, c’était parfait ! Il fallait en profiter.

La randonnée commençait à 798m d’altitude au parking de la Croix des Hêtres (Coordonnée GPS ici) pour redescendre à 740m pour s’approcher de la cascade puis s’en suit une montée vers Le Haut du Tôt, le plus haut village du département des Vosges.

Après plus d’un kilomètre de marche, nous commencions à entendre la cascade et à s’en approcher.

La fonte des neiges et la pluie avaient fait complètement déborder le ruisseau et augmenter le débit de la cascade, comme on peut le voir sur les photos suivantes, c’était beau à voir.

Cascade de la Pissoire

Bien sûr, comme il m’est coutume de le faire à présent, je n’ai pas loupé l’occasion de sortir le drone et immortaliser la cascade depuis le ciel.

La cascade vue du ciel

Après la cascade, nous reprenions la route à travers la forêt pour se diriger vers Le Haut du Tôt, le plus haut village du département des Vosges comme je le disais plus haut. Soudain, le temps changea, les nuages descendaient très bas, le vent se levait et la pluie reprenait de plus belle. L’accalmie nous avait au moins permis d’apprécier la balade dans la forêt.

Le reste de la randonnée s’était faite sous une pluie diluvienne jusqu’au retour au point de départ, c’était une sacrée tempête, mais elle valait le coup d’être bravée.

Sur le retour, nous avons pu découvrir les spécialités locales, dont le Domaine Beaucerf qui a la particularité de produire des vins de fruits, des jus de fruits et des confitures de leur propre récolte provenant de 4 hectares de vergers. Vous pouvez déguster leur production dans leur chalet à Ventron.

L’autre spécialité des Vosges sont les ateliers d’objets en bois, celui qui nous avait le plus marqué était l’atelier de Bernard AUBRY, situé au Ménil. Cet artisan, avec plus de 36 ans d’expérience, propose dans son atelier toutes sortes de jouets, des puzzles et des toupies en bois indémodables qu’il fabrique lui-même. N’hésitez pas à y passer si vous êtes dans le coin. Cela a été une très belle découverte pour nous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :