Corte, l’ancienne capitale

Dans ce nouvel article, nous faisons une petite pause dans nos randonnées en Corse.

Nous profitons de ce repos pour visiter le village de Corte (se prononce “Corté” en français ou bien “Corti” en corse). Celui-ci se situe en Haute-Corse en plein centre de l’île.

Si j’ai choisi d’en parler, c’est avant tout pour son charme que je trouve photogénique et qui possède son propre style. On est loin des villes côtières et du glamour ici.

Corte est aussi une ville historique, beaucoup d’événements se sont produits ici, à tel point que je ne peux pas tout citer. De nombreux autres articles spécialisés en parlent mieux que moi.

Mais je peux citer quelques faits.

On peut tout d’abord parler de son statut de capitale de la Corse indépendante entre 1755 et 1769.

Mais avant cela, il y a eu l’époque antique qui donna le nom à la ville et aurait pour origine Corto, un roi descendant des troyens, celui-ci bâtit la ville de Corte au milieu de l’île pour lui donner un avantage stratégique.

De nombreuses civilisations s’installèrent à Corte, parmi elles : les Romains, les Génois puis les Français.
De très nombreuses guerres se sont déroulées ici avec des batailles décisives ou bien des assemblées qui changèrent l’Histoire corse.

Pour la petit histoire, le frère ainé de Napoléon Bonaparte, Joseph Bonaparte, est né à Corte en 1768 pendant la période d’indépendance de la République Corse ; période durant laquelle Pascal Paoli choisit Corte comme capitale de la Corse. Ce dernier est une figure emblématique de l’histoire de l’île.

Maison Gaffory

Si vous souhaitez voir de plus près l’un des symboles des batailles qui se sont déroulées à Corte, rendez-vous sur la place Gaffory dans la vieille ville face à l’église de l’Annonciation.

Bien avant Paoli, l’un des héros de l’indépendance Corse était Jean-Pierre Gaffory, où nous pouvons voir sa maison sur la photo ci-dessus.

Comme vous pouvez le voir, la façade est criblée de balles, rien n’a changé depuis 1750, tout est authentique ! Ces impacts sont les traces d’une ultime bataille contres les Génois, où le Général Gaffory voulait attaquer le château de Corte où étaient installés les Génois. Pour faire diversion, ces derniers s’emparèrent du fils du général et de sa nourrice. Une violente bataille éclata sur la place et laissèrent ces traces visibles jusqu’à aujourd’hui.

Le château était pris par les corses et l’enfant fut sauvé également. La façade de la maison a été gardé telle qu’elle pour rappeler cet évènement.

Château de Corte vu depuis le Belvédère.

En parlant du château de Corte, il a été construit par Vincentello d’Istria en 1419 pour régner sur la Corse en y installant son gouvernement. Au fur et à mesure des années, une citadelle a été construite autour avec une enceinte de 300 mètres de long composée de remparts et de meurtrières. Sa position lui vaut le nom de “nid d’aigle”.

En redescendant du château, vous pouvez profiter pour déambuler dans la vieille ville, il est très rapide d’y faire le tour.

Eglise de l’Annonciation
Place Pascal Paoli et sa statue du même nom.

Corte est également un très bon emplacement pour en faire une base pour vos randonnées dans le secteur.

C’est d’ici que nous étions partis pour la randonnée des Lacs Mélo et Capitello et ensuite pour la randonnée qui nous mènera vers I Pozzi, je vous raconterai cette dernière dans un prochain article la semaine prochaine.

2 commentaires sur “Corte, l’ancienne capitale

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :